Publicité

Trottinettes : Clément Beaune pour la régulation, pas pour l’interdiction

Trottinettes : Clément Beaune pour la régulation, pas pour l’interdiction-Crédit : M.Laurraux
Trottinettes : Clément Beaune pour la régulation, pas pour l’interdiction-Crédit : M.Laurraux

Alors que la mairie de Paris a clairement pris position contre les trottinettes électriques en libre-service, Clément Beaune a clarifié la position du gouvernement sur ce sujet épineux.

A quelques semaines de la votation sur le maintien ou non des trottinettes électriques en libre-service dans la capitale, Clément Beaune, le ministre délégué en charge des Transports, s’invite dans le débat et critique la position d’Anne Hidalgo, dans une interview accordée au JDD. Il estime qu’une interdiction constituerait « un aveu d’échec » pour la maire socialiste. « Anne Hidalgo veut interdire les trottinettes sans l’assumer, donc elle organise un référendum sans campagne et sans que les opinions contradictoires puissent s’exprimer », a-t-il affirmé. « J’irai voter comme citoyen et comme élu de Paris. Vous avez compris dans quel sens ».

Clément Beaune pour un « cadre national renforcé » sur les trottinettes

S’il n’est pas favorable à une interdiction pure et simple, le ministre reconnaît néanmoins que les trottinettes en libre-service posent un certain nombre de problèmes. Ces derniers ne sont toutefois pas insurmontables, comme le montre d’après lui l’exemple de Lyon. Clément Beaune se dit favorable à la mise en place d’un « cadre national renforcé », qui laisserait cependant aux municipalités le pouvoir d’avoir le dernier le mot. Il veut par exemple que l’âge minimum, actuellement fixé à 12 ans, soit relevé à 16 ans. Le ministre plaide également p...


Lire la suite sur mobiwisy.fr