Troisième dose de vaccin contre le covid-19 : la campagne a débuté en France

·1 min de lecture

La campagne de rappel de la vaccination contre le COVID-19 a débuté officiellement en France ce lundi 13 septembre. Cette mesure concerne depuis ce lundi quelque 600 000 personnes âgées. Selon le gouvernement, la campagne de rappel permet de maintenir leur défenses immunitaires, puisque l'efficacité du vaccin décroît au fil du temps.

8 millions de Français non vaccinés

Au-delà des Ehpad, la troisième dose est également recommandée pour les 5 millions de plus de 65 ans qui ont eu leur vaccin il y a 6 mois. L'attention des pouvoirs publics se porte aussi sur les 8 millions de Français qui n'ont pas encore reçu leur première injection.

En Europe, le seuil des 70% d'adultes vaccinés a été franchi. Selon le Centre européen de contrôle et de prévention des maladies, outre la France, sept autres pays (l’Autriche, la Belgique, la Hongrie, le Liechtenstein, la Lituanie, le Luxembourg et la Slovénie) recommandent déjà une troisième dose. L'Allemagne, l'Italie, ainsi que 13 autres pays, devraient en faire autant à l'automne.

"Une troisième dose injustifiée"

Cependant, l'Organisation Mondiale de la Santé estime qu'injecter des doses de rappel à l'ensemble de la population n'est pas justifié, car le vaccin reste efficace contre les formes graves. Mi-août, l'organisation avait déjà dénoncé la ruée des pays riches vers une troisième dose, estimant que l'accent devait être mis en priorité sur l'approvisionnement de certains continents comme l'Afrique, encore très peu vaccinés.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles