Troisième confinement : ce n'est plus qu'une question de jours

·1 min de lecture

Le reconfinement n'est plus qu'une question de jours. Face à la persistance de l'épidémie et à la menace d'une accélération fulgurante des contaminations due aux "variants", plusieurs sources haut placées au sein de l'exécutif l'assuraient samedi au JDD : "La décision est sur le point d'être prise", seuls le calendrier et les modalités restant en débat. Comme l'an dernier en mars et octobre, Emmanuel Macron devrait l'annoncer en personne aux Français dans une déclaration télévisée – la date de mercredi, jour du prochain conseil de défense, est évoquée, pour une entrée en vigueur du dispositif avant la fin de la semaine, et "au moins pour trois semaines", selon un ministre important.

Anticipant le choc que cette annonce risque de provoquer parmi la population, le gouvernement réfléchit à la meilleure formule pour cette troisième phase de confinement à venir. La limitation des sorties et des déplacements devrait s'accompagner d'une fermeture partielle (ou d'une réduction des horaires d'ouverture) des commerces "non essentiels", mais les établissements scolaires devraient rester ouverts, comme l'indique le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, dans l'entretien qu'il nous a accordé. "Maintenir la continuité de l'enseignement reste un marqueur primordial pour le Président, autant pour ne pas creuser les inégalités sociales que pour ne pas empêcher les parents de travailler", confirme un conseiller informé des discussions en cours.

L'exemple des pays voisins

Dans...


Lire la suite sur LeJDD