Trois vins sans prise de tête pour une cave de couvre-feu

·1 min de lecture

Depuis le couvre-feu, nos apéros deviennent des rendez-vous très compliqués à organiser. En plus de la date et de l'heure, il faut déterminer l'application sur laquelle se connecter, mais aussi et surtout la boisson - ainsi que les biscuits apéritifs - que l'on souhaite consommer. Et comme tout ferme à 18 heures, il faut être opérationnel sur ce dernier point. Mais comment choisir la bonne bouteille si l'on ne sait pas avec quoi on va la déguster ou si l'on ne sait pas quelle sera notre envie du jour lors du prochain apéritif ? Ophélie Neiman dans l'émission La Table des bons vivants, a trouvé la solution : choisir des vins "faciles", qui se marient avec tout. Sans pour autant perdre en caractère. 

Envie de légèreté 

Besoin de prendre de la distance avec votre quotidien ? Misez sur la douceur. Pour cela, rien de mieux qu'un vin de Touraine, plus particulièrement le cépage Gamay explique la chroniqueuse : "c'est le plus léger des cépages qu'on cultive sur place, et c'est le plus facile à boire. On le débouche très jeune." Parmi les cuvées a privilégier, il y a celle d'Henry Marionnet : Première Vendange. "Il est croquant. Il est plein de fruits et il est léger, un vin idéal au prix de 13,50 euros." 

>> Retrouvez La Table des bons vivants en podcast et en replay ici 

Boisson fruitée

Une fois de plus, si vous avez envie de douceur, rien de mieux qu'un vin fruité. "Direction, cette fois-ci, les Côtes de Toul avec la maison Crochet. Il s'agit d'un pur pinot noir avec ce petit...


Lire la suite sur Europe1