En Espagne, trois supporters écopent de huit mois de prison pour insultes racistes envers Vinicius

Un tribunal espagnol a condamné, lundi, trois supporters du club de Valence à huit mois de prison pour des insultes racistes visant l'attaquant du Real Madrid Vinicius Junior. Le Real a salué cette décision, la "première pour des faits de cette nature" en Espagne, affirme la direction du club.

L'affaire avait provoqué une vague d'indignation internationale inédite : trois supporters espagnols ont été condamnés, lundi 10 juin, à huit mois de prison pour des insultes racistes visant l'attaquant du Real Madrid Vinicius Junior, une première dans le pays selon les instances du football.

Ces supporters du club de Valence ont été condamnés dans le cadre d'une procédure de plaider-coupable pour atteinte à "l'intégrité morale" aggravée par une "discrimination fondée sur le racisme", a annoncé dans un communiqué le tribunal supérieur de justice de Valence.

Outre ces peines de prison, ils ont écopé de deux ans d'interdiction de stade et devront prendre en charge les frais de procédures liés à l'affaire, ajoute le tribunal, qui précise que ces supporters ont exprimé leurs "regrets" lors de leur comparution lundi.

Dans un communiqué, le Real Madrid a salué cette condamnation, la "première pour des faits de cette nature" en Espagne, selon le club, qui précise que les trois supporters ont "rendu publique une lettre d'excuses adressée" au joueur de 23 ans.


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Racisme dans le football : pas de suspension pour Vinicius, tribune fermée à Valence
Racisme contre Vinicius Junior : trois personnes arrêtées à Valence, quatre à Madrid
Violences policières, insultes dans le football : "Quel est le problème du racisme en Espagne?"