Trois soldats libanais tués dans l'explosion d'une mine

Trois soldats libanais ont été tués et un quatrième grièvement blessé dimanche dans l'explosion d'une mine dans le nord-est du pays, près de la frontière syrienne, où l'armée libanaise est engagée dans une offensive contre une enclave occupée par des combattants de l'organisation Etat islamique. /Photo prise le 19 août 2017/REUTERS/ Ali Hashisho

AMMAN (Reuters) - Trois soldats libanais ont été tués et un quatrième grièvement blessé dimanche dans l'explosion d'une mine dans le nord-est du pays, près de la frontière syrienne, où l'armée libanaise est engagée dans une offensive contre une enclave occupée par des combattants de l'organisation Etat islamique, a-t-on appris de source proche des services de sécurité.

Leur véhicule blindé a sauté sur une mine dans le secteur d'Ersal, hors de la zone où se concentre l'offensive de l'armée libanaise.

L'armée, qui estime que 600 djihadistes de l'EI sont présents dans l'enclave, a déclaré samedi avoir repris un tiers du territoire concerné.

Le Hezbollah chiite libanais a simultanément lancé conjointement avec l'armée syrienne une opération contre les djihadistes de l'EI sur le mont Qalamoun.

L'état-major des forces libanaises a précisé que ces deux offensives étaient distinctes.

(Suleiman Al-Khalidi; Henri-Pierre André pour le service français)