Trois soldats français tués au Mali : un nouveau coup dur pour l'opération Barkhane

·2 min de lecture

Ils appartenaient au 1er régiment de chasseurs de Thierville-sur-Meuse. Le brigadier-chef Taneri Mauri et les chasseurs de 1ère classe Dorian Issakhanian et Quentin Pauchet sont tombés alors qu'ils participaient à une mission de protection de convoi dans la région d'Hombori.

Nouveau coup dur pour l'opération Barkhane, avec le décès de trois militaires du 1er régiment de chasseurs de Thierville-sur-Meuse, déployé au Mali depuis la mi-novembre.Dans la matinée du lundi 28 décembre, alors que leur VBL (Véhicule Blindé Léger) escortait un convoi logistique entre la base d'Hombori et celle de Gossi, sur la RN16, au sud-ouest de Gao, la principale base française, le brigadier-chef Tanerii Mauri et les chasseurs de 1ère classe Dorian Issakhanian et Quentin Pauchet ont été mortellement touchés par l'explosion d'un IED (Improved explosive device) : « En dépit de l’intervention immédiate de l’équipe médicale présente dans le convoi et des soins prodigués, les trois soldats occupant le véhicule et appartenant au 1er régiment de chasseurs de Thierville-sur-Meuse (55) n’ont pas pu être ranimés » précise le communiqué de l'Etat-major des armées.Le brigadier-chef Mauri, âgé de 28 ans, occupait la fonction d'adjoint au chef de patrouille. Né à Tahiti, il avait servi au régiment d'infanterie de marine du Pacifique en 2011 avant de rejoindre le 1er RC. C'était sa troisième OPEX.Le 1ère classe Issakhanian, né à Périgueux, en Dordogne, avait 23 ans et s'était engagé en 2018. Comme le...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Une victoire pour les livreurs à domicile ? Trois questions sur les avancées concédées par Uber Eats à Saint-EtienneL'ADN a parlé : ces trois énigmes criminelles qui ont rebondi en 2020Trois gendarmes tués dans le Puy-de-Dôme : le procureur décrit "une scène de guerre""Un bicot, ça ne nage pas" : une exclusion de trois jours demandée après les propos racistes d'un policierPuy-de-Dôme : trois gendarmes tués et un quatrième blessé par un forcené