Trois questions sur le SAS, ce nouveau dispositif prévu pour désengorger les urgences

franceinfo

Agnès Buzyn cherche toujours une porte de sortie à la crise des urgences. La ministre de la Santé a présenté un "pacte de refondation" de 750 millions d'euros sur trois ans pour tenter de répondre à l'engorgement des services, lundi 9 septembre. Au cœur de ce nouveau plan se trouve la création d'un Service d'accès aux soins (SAS), dont l'objectif reste de mieux orienter la population et d'éviter des déplacements inutiles à l'hôpital. Franceinfo répond à trois questions sur ce dispositif aux contours encore flous.

Qu'est-ce que le SAS ?

En ligne ou par téléphone, 24 heures sur 24, ce nouveau service d'accès aux soins permettra à toute personne de contacter rapidement un médecin. "Il permettra aux patients d'accéder à toute heure et à distance à un professionnel de santé, qui lui fournira un conseil, une téléconsultation ou une orientation vers une structure, qu'elle soit hospitalière ou libérale, selon son état, vers une consultation sans rendez-vous ou un service d'urgences", a détaillé Agnès Buzyn lors de sa conférence de presse.

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi