Trois questions sur les "Malta files", la nouvelle grosse enquête sur l'évasion fiscale

franceinfo
Trois questions sur les "Malta files", la nouvelle grosse enquête sur l'évasion fiscale

Il y a eu les "Luxleaks", les "Panama Papers", les "Football Leaks"... Il y a désormais les "Malta Files". Les révélations sur cette large enquête, menée par le réseau European Investigative Collaborations (EIC) qui regroupe treize titres de presse, ont commencé jeudi 19 mai. Le but : mettre en lumière les "coulisses de ce paradis fiscal méconnu" qui "prive les autres pays de deux milliards d'euros de recettes fiscales par an", explique Mediapart (article payant), qui fait partie de l'équipe de journaliste. Franceinfo fait le point sur cette vaste enquête en trois questions ?

D'où viennent ces révélations ?

"C’est le coup d’envoi de deux semaines de révélations fondées sur plus de 150 000 documents confidentiels", annonce Mediapart. Au total, 49 journalistes, issus de 13 médias ont enquêté sur les sociétés offshore de la petite île européenne, pratiquant l'optimisation et l'évasion fiscale, mais aussi du blanchiment d'argent et des faits de corruption, selon le site internet.

Outre Mediapart, l'hebdomadaire allemand Der Spiegel, et les journaux portugais Expresso, espagnol El Mundo, italien L'Espresso, belge Le Soir, danois Politiken, maltais Malta Today et le média en ligne roumain The Black Sea figurent parmi ce consortium.

Les "Malta Files" sont constitués de deux ensembles de documents. Le premier lot comprend des milliers de documents internes d'un cabinet fiduciaire maltais spécialisé dans l'immatriculation et l'administration de sociétés. Ces éléments, obtenus par les journalistes du titre allemand Der Spiegel, rappellent ceux obtenus lors de l'affaire des "Panama Papers".

Dans le cadre des "Malta Files", cette base de données a pu (...)

Lire la suite sur Francetv info

"La disparition d'un ministère de l'Enfance est une catastrophe"
Internet : une école de cyberdéfense
Viticulture : le combat d’un homme pour récupérer son AOC
Automobile : les Formules E débarquent à Paris
Marne : deux légionnaires morts noyés

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages