Trois questions sur le Grenelle de l'éducation qui s'ouvre aujourd'hui

franceinfo
·1 min de lecture

Un sursaut nécessaire. Le Grenelle de l'éducation a été annoncé en août dernier par le gouvernement, mais il "s'ouvre dans des circonstances tragiques et parait d'autant plus nécessaire aujourd'hui", peut-on lire sur le site du ministère de l'Education nationale. Au lendemain de l'hommage national à Samuel Paty, Jean-Michel Blanquer annonce vouloir placer davantage les professeurs "au centre de la société".

Le sort tragique de Samuel Paty, professeur d'histoire-géographie de 47 ans, a remis en lumière le difficile métier d'enseignant. Le professeur a été décapité par un assaillant islamiste le 16 octobre près de son collège à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), dix jours après avoir montré à ses élèves de 4e des caricatures de Mahomet lors de son cours sur la liberté d'expression. Franceinfo répond à trois questions sur ce Grenelle de l'éducation.

Comment va-t-il se dérouler ?

Un Grenelle – expression provenant des accords de Grenelle, signés au ministère du Travail en 1968 – est une grande négociation multipartite sur un sujet donné. Celui sur l'éducation doit durer jusqu'en février 2021.

La méthode est simple. Le Grenelle compte s'appuyer "sur la contribution de toutes les parties prenantes : personnels, parents d'élèves, (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi