Trois prisonniers se font la belle la nuit du Nouvel an

Trois détenus se sont évadés de la maison d'arrêt de Colmar la nuit de la Saint-Sylvestre, après avoir creusé un trou dans le plafond de leur cellule, a-t-on appris de source policière.

"Les agents de l'administration pénitentiaire ont constaté leur disparition entre 6h30 et 7 heure" mardi matin, a indiqué le commissaire Christian Reeb de la police judiciaire de Mulhouse, en charge de l'enquête.

Les trois fuyards, âgés de 19 à 24 ans, réputés non dangereux, ont creusé un trou dans le plafond de leur cellule commune. Une fois dans les combles de la prison, ils sont parvenus à rejoindre le palais de justice voisin, par lequel ils ont pris la fuite.

"L'alarme du tribunal de grande instance s'est déclenchée à 4h30 du matin", a précisé Christian Reeb. Mais les gardiens n'ont rien constaté d'anormal lors de leur inspection. Les enquêteurs tentent d'établir si l'évasion était préméditée, et si les détenus ont pu bénéficier d'une complicité à l'extérieur du bâtiment. 

Une prison visée pour vétusté

Cette évasion spectaculaire intervient une semaine après la publication d'un rapport dénonçant l'insalubrité et la vétusté de la prison de Colmar.

Dans ce document, réalisé à la demande d'un détenu, un expert judiciaire déplore entre autres l'étroitesse des cellules (9,01 m2 pour trois personnes), l'état défectueux des chauffages et le manque d'aération.

D'après le site internet du ministère de la Justice, la maison d'arrêt de Colmar, d'une capacité d'accueil de 120 détenus, est installée dans un bâtiment remontant au Moyen-Age.



Retrouvez cet article sur Le Nouvel Observateur

Trois prisonniers se font la belle la nuit du Nouvel an
Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.