Trois pommes par jour pour éloigner le médecin pour toujours ?

·2 min de lecture

Les chercheurs en nutrition sont-ils des fétichistes de la pomme ? En effet, il est assez courant d'observer des essais d'intervention visant à faire consommer des pommes aux patients dans la littérature scientifique. Cette nouvelle étude exploratoire, et non conclusive compte tenu de son petit échantillon, est publiée dans The American Journal of Nutrition.

Trois pommes par jour : que dit l'étude ?

Ce n'est plus deux, mais trois cette fois-ci. Pendant six semaines, des chercheurs ont fait consommer trois pommes par jour à des personnes souffrant d'obésité ou de surpoids. Le rationnel pré-clinique est le suivant : les pommes sont des fruits riches en composés bioactifs luttant contre l'inflammation tels que les polyphénols et les fibres. Même remarque que dans notre précédent article (voir ci-dessous), tous les fruits et légumes sont plus ou moins riches en fibres et en polyphénols.

Dans cette étude, les participants ont été amenés à réduire drastiquement leurs apports en fibres et en polyphénols deux semaines avant l'expérience. Ensuite, pendant six semaines, un groupe a consommé trois pommes par jour tandis que l'autre devait éviter la consommation de pommes. Cela pose un sérieux problème de comparaison entre les deux groupes. Les résultats montrent une diminution significative des biomarqueurs de l'inflammation (niveaux de protéine C réactive, d'interleukine-6, de protéine de liaison aux lipopolysaccharides). Pour autant, cette consommation n'a eu aucun effet sur des paramètres anthropométriques, dont on connaît l'importance clinique en matière de risque cardiovasculaire.

Des chercheurs ont évalué l'effet de la consommation de trois pommes par jour sur les marqueurs de l'inflammation. © beerfan, Adobe Stock
Des chercheurs ont évalué l'effet de la consommation de trois pommes par jour sur les marqueurs de l'inflammation. © beerfan, Adobe Stock

Une étude déconnectée de la réalité de la prise alimentaire

La prise alimentaire ne se fait pas sur six semaines. Pourquoi donc s'entêter à étudier l'effet des pommes ? Pour avoir des résultats qui permettent de donner lieu à de véritables recommandations de...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles