Trois militants d'ultradroite seront jugés après des violences à l'encontre de journalistes de "Quotidien"

·1 min de lecture

Les faits avaient eu lieu en octobre 2019 lors d'une manifestation contre la PMA.

Trois militants de l'ultradroite seront jugés en mai 2021 au tribunal correctionnel de Paris après une altercation avec des journalistes de l'émission de TF1, "Quotidien". Ils sont convoqués pour dégradations en réunion, indique le parquet de Paris. Deux d'entre eux devront aussi répondre de faits de violence sans ITT en réunion. Parmi eux, Yvan Benedetti, une figure de la mouvance, qui fait l'objet de plusieurs procédures dont l'une pour des propos révisionnistes tenus lors de son audition en 2019 par la commission d'enquête parlementaire sur les violences commises par les groupuscules d'ultradroite. Un autre membre du trio est connu comme un multirécidiviste des propos antisémites : Hervé Ryssen.Les faits remontent au 6 octobre 2019 lors d'une manifestation contre la PMA à Paris. Sur des images visibles sur les réseaux sociaux, on les voit bousculer une équipe de l'émission animée par Yann Barthes et s'en prendre à leur matériel.Quelques heures après le début de leur garde à vue, mardi 26 janvier, l'information circulait sur les réseaux sociaux fréquentés par des activistes d'ultradroite en même temps qu'un appel au don pour assurer les frais d'avocat d'Ivan Benedetti, qualifié dans ces messages de "chef des Nationalistes".

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

La crise va durer : que faut-il changer à l'organisation de l'État ? Trois députés en débattent

Trois fédérations musulmanes rejettent la charte de l'islam en l'état actuel

Une victoire pour les livreurs à domicile ? Trois questions sur les avancées concédées par Uber Eats à Saint-Etienne

Trois soldats français tués au Mali : un nouveau coup dur pour l'opération Barkhane

L'ADN a parlé : ces trois énigmes criminelles qui ont rebondi en 2020