Trois grands changements qui vont bouleverser la façon dont on va regarder la télé d'ici 2020

Trois grands changements qui vont bouleverser la façon dont on regarder la télé d'ici 2020. Illustration.

Une enquête menée par la Chaire Audiovisuelle et Numérique de l'Université Panthéon-Assas donne des indications étonnantes sur l'évolution de nos façons de regarder les émissions.

Juin 2007. Novembre 2007. Mars 2008. Mai 2010. Septembre 2014.

Telles sont les dates de lancement en France de YouTube, de l'IPhone, de Facebook, de l'IPad et de Netflix. En à peine dix ans, le paysage médiatique a radicalement changé. Et c'est loin d'être terminé. Aujourd'hui, plus que jamais, l'état du monde médiatique paraît éphémère.

En 1998, déjà, le Sénat publiait un rapport d'information intitulé "L'avenir de l'audiovisuel à l'ère du numérique". Deux ans plus tard, le mensuel Alternatives économiques se posait la question de l'impact de la "révolution" du numérique dans les médias. "Avec l'arrivée de la télévision numérique, les grandes manœuvres capitalistiques préparent le rapprochement de la télé et d'Internet (...) Le XXe siècle a consacré la télévision. (...) Mais la technologie numérique bouleverse la donne", constatait-il alors. Depuis, Youtube, Facebook et Netflix ont, avec le succès qu'on leur connaît, pleinement participé de cette accélération de l'évolution des usages. "Nous constatons que les équipements et les offres qui avaient bouleversé les pratiques audiovisuelles avaient mis très peu de temps à se diffuser dans la population. En cinq ans, il peut se passer énormément de choses et les technologies du futur commencent déjà à pointer le bout de leur nez", explique ainsi Virginie Sonet, coordinatrice d'une étude prospective intitulée "2020, une odyssée audiovisuelle. Quels usages pour quels écosystèmes?", menée par la Chair Audiovisuel et Numérique de l'Université Panthéon-Assas. Et cette enquête dévoile quelques changements de notre manière d'utiliser les médias.

Les Papys font de la résistance

Cinq années, mille quatre-cent-soixante-et-un jours et quelques trente-cinq mille heures. Une éternité, donc, du point de vue des transformations audiovisuelles. Mais...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles