Ces trois facettes du coronavirus dont vous n’avez peut-être pas entendu parler

·1 min de lecture

Après un an à entendre parler du coronavirus tous les jours, ou presque, après deux confinements, après être peut-être tombé malade vous-même, vous pensez être incollable sur le Covid-19 ? Le Dr Jimmy Mohamed, médecin généraliste et co-présentateur de l’émission de santé d’Europe 1, Sans Rendez-vous, du lundi au vendredi de 15h à 16h, vous dévoile trois éléments sur la maladie dont vous n’aviez peut-être pas encore entendu parler.

>> Retrouvez l'intégralité de Sans rendez-vous en replay et en podcast ici

C’est quoi un "super-contaminateur" ?

En théorie, un malade atteint du coronavirus peut contaminer, en l’absence de gestes barrières, deux à trois personnes. Qui risquent, à leur tour, d’en contaminer deux à trois autres de plus.

En réalité, certains malades vont contaminer une ou deux personnes, voire aucune. Et la chaîne de transmission du virus va s’éteindre. Mais, pour une raison que les scientifiques ne comprennent pas encore, certains malades vont contaminer 10, 20 ou même 30 personnes. Ce sont des "super-contaminateurs".

Pour le moment, il est impossible de les identifier. Certains d’entre eux sont même asymptomatiques. Mais pour autant, ils sont porteurs d’une énorme quantité de virus. "C’est pourquoi nous devons être masqués en permanence, même en l’absence de symptômes", conseille le Dr Jimmy Mohamed.

Ces "super-contaminateurs" ont besoin de "super événements" pour propager le virus. Ce sont typiquement les bars et restaurants, les salles de sport ou les événeme...


Lire la suite sur Europe1