Trois espèces d'araignées étonnantes

Brut.

Les argyronètes, des araignées aquatiques

Les araignées se faufilent partout, y compris sous l'eau. L'argyronète est la seule araignée au monde qui a un mode de vie aquatique. Pour cela, elle utilise deux techniques : elle crée une bulle d'air autour de son abdomen qu'elle capture à la surface grâce à ses poils hydrophobes. Cette bulle lui permet de se déplacer et de chasser sous l'eau les larves et les petits crustacés qui composent son régime. Mais l'argyronète a une autre technique qui est de tisser une toile imperméable au fond de l'eau qu'elle remplit de bulles d'air.

Cette toile "respire" par elle-même, récupérant l'oxygène de l'eau et y relâchant le dioxyde de carbone. Dans cette toile, l'argyronète peut manger, se reproduire ou encore pondre. Les seuls moments où elle remonte à la surface sont pour récupérer de l'air ou chasser.

La majorité de sa vie se déroule donc sous l'eau tout en ayant les caractéristiques d'une araignée terrestre.

Les araignées paons

Les araignées aussi ont besoin d'amour. Dans le cas de cette espèce, cela prend même la forme d'une parade particulièrement complexe pour un arachnide.

Soumis à une compétition féroce pour la reproduction, les mâles doivent se distinguer de la masse pour convaincre la femelle. Et cela passe notamment par la danse. Chaque espèce du genre Maratus a sa propre chorégraphie mais elles passent toutes par des signaux à la fois visuels et vibratoires. Le mâle utilise sa troisième paire de pattes pour produire des vibrations (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :