Trois décès au monoxyde de carbone en Bretagne

·1 min de lecture
Au moins trois personnes sont décédées et trois autres ont été intoxiquées au monoxyde de carbone en Bretagne ces dernières 24 heures (AFP/PHILIPPE HUGUEN)

Au moins trois personnes sont décédées et trois autres ont été intoxiquées au monoxyde de carbone en Bretagne ces dernières 24 heures, a-t-on appris vendredi.

A Trégomeur (Côtes d'Armor), une femme de 77 ans et son fils, âgé de 59 ans, ont été retrouvés morts jeudi à leur domicile, a-t-on appris auprès du parquet.

"Il ressort des premiers éléments de l’enquête que ces deux décès sont consécutifs à une intoxication au monoxyde de carbone, dont l’origine serait accidentelle", a-t-on précisé de même source.

De même, à Pont-Aven (Finistère), quatre personnes d'une même famille ont été découvertes jeudi intoxiquées de la même manière, selon la presse régionale. L'une, âgée de 82 ans, est décédée et les trois autres ont été hospitalisées.

Le monoxyde de carbone (CO) est un gaz incolore et inodore qui résulte d’une combustion incomplète d'un chauffage défectueux. Cet accident peut se produire quel que soit le type de combustible utilisé.

mcl/db/mpm

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles