Trois chefs font six heures de route pour cuisiner son plat préféré à une malade en phase terminale

·3 min de lecture
Alors qu'il ne lui reste que quelques semaines à vivre, elle a pu déguster une dernière fois les fameux tempuras de brocolis de son restaurant préféré

Les propriétaires du restaurant Ekiben situé à Baltimore (Etats-Unis) n'ont pas hésité à faire un long voyage vers le Vermont pour apporter un peu de réconfort à une cliente fidèle.

Un "incroyable acte de bonté" qui a de quoi réchauffer le cœur. Le 11 mars dernier, Brandon Jones, un Américain résidant dans le Vermont, a contacté les propriétaires du restaurant Ekiben situé à Baltimore, à plus de 500 kilomètres de là, pour leur faire part d'une requête un peu particulière.

Sachant sa belle-mère en phase terminale d'un cancer des poumons, Jones a en effet demandé aux chefs s'ils pouvaient lui fournir la recette de leurs fameux tempuras de brocolis. À l'occasion de ses nombreux passages à Baltimore, elle avait en effet mangé à de nombreuses reprises dans ce restaurant et était tombée littéralement amoureuse de ce plat.

"Elle nous a toujours dit : 'Quand je serai sur mon lit de mort, je veux manger ces brocolis'"

"Elle adore ce brocoli, et je voulais vraiment qu'elle en ait une dernière fois", explique Brandon Jones, cité par le Washington Post. "Elle nous a toujours dit : 'Quand je serai sur mon lit de mort, je veux manger ces brocolis'", confirme la femme de Brandon, Rina.

En découvrant cette émouvante demande, cependant, Steve Chu, co-propriétaire de l'Ekiben, s'est dit qu'il pouvait faire encore mieux. "Merci de nous avoir contactés ! Nous aimerions venir vous voir dans le Vermont et le cuisiner pour vous", a ainsi répondu le chef.

Trois chefs, un camion, six heures de route

"Je lui ai répondu en lui disant : 'Vous savez que c'est du Vermont dont nous parlons, n'est-ce pas ? C'est à six heures de route', raconte Brandon Jones. Mais Steve a répondu : 'Pas de problème. Dites-nous la date, l'heure et le lieu; et nous serons là.'".

Rendez-vous fut donc pris pour le lendemain, 12 mars. Accompagné du co-propriétaire du restaurant Ephrem Abebe et du cuisinier Joe Anonuevo, Steve Chu prit la route à bord de son camion, dans lequel il avait chargé ses ustensiles et les ingrédients qu'il ne pourrait trouver frais en arrivant dans le Vermont, après six heures de trajet.

"Beaucoup d'énergie positive"

Le soir même, les trois chefs cuisinaient leurs délicieux tempuras de brocolis à leur cliente malade. "C'est un incroyable acte de bonté", admire Brandon Jones. "Ma mère n'arrêtait pas de me dire : 'Je ne comprends pas, ils ont fait tout ce chemin pour venir cuisiner pour moi ?', témoigne sa femme Rina, toujours citée par le Washington Post. Elle était tellement heureuse et touchée d'avoir ce brocoli. Elle n'arrivait pas à y croire."

"Pour moi, ç'a été un immense honneur de pouvoir aider cette famille à réaliser ce souhait, souligne de son côté Steve Chu. Il s'agit d'elle, pas de nous. Il y avait beaucoup d'énergie positive dans ce projet." Gentlemen jusqu'au bout, les trois chefs n'ont d'ailleurs pas accepté de recevoir de rémunération pour ce touchant service à domicile.

Ce contenu peut également vous intéresser :