Trois Casques bleus blessés au Mali par l'explosion d'une mine

Trois Casques bleus blessés au Mali par l'explosion d'une mine
Un Casque bleu sénégalais à Ogossagou au centre du Mali, le 5 novembre 2021. PHOTO D'ILLUSTRATION - AMAURY HAUCHARD © 2019 AFP
Un Casque bleu sénégalais à Ogossagou au centre du Mali, le 5 novembre 2021. PHOTO D'ILLUSTRATION - AMAURY HAUCHARD © 2019 AFP

Trois Casques bleus ont été blessés par l'explosion d'une mine dans le nord du Mali, a indiqué la mission de l'ONU (Minusma) dans le pays mardi sur les réseaux sociaux. "Un de nos convois se rendant à Tombouctou le 21 novembre a heurté une mine. Trois Casques bleus ont été blessés, dont un grièvement", a-t-elle dit.

La Minusma n'a pas précisé la nationalité des soldats. Les mines et les Engins explosifs improvisés (EEI) sont une des armes de prédilection des jihadistes qui sévissent dans le pays depuis 2012.

Principale cible des jihadistes

La Minusma est, avec les forces maliennes, l'une des principales cibles des jihadistes qui visent la présence étrangère et les symboles de l'Etat.

La Minusma, avec environ 12.000 soldats déployés au Mali, est la mission de l'ONU ayant subi le plus de pertes dans le monde ces dernières années. Depuis sa création en 2013, 181 de ses membres ont trouvé la mort dans des actes hostiles.

Un rapport de la Minusma dénombrait 245 attaques aux Engins explosifs improvisés (EEI) et aux mines en 2021 et 134 en 2022, sur les huit premiers mois de des années 2021 et 2022. Ces attaques ont fait 103 morts en 2021 et 72 en 2022, majoritairement des soldats mais aussi des civils.

Article original publié sur BFMTV.com