Trois Américains blancs condamnés à la prison à vie pour le meurtre du joggeur noir Ahmaud Arbery

·2 min de lecture
Stephen B. Morton/Pool via REUTERS

En février 2020, Ahmaud Arbery a été pris pour un cambrioleur et tué par trois Américains alors qu'il faisait un footing.

Les trois Américains blancs qui avaient poursuivi puis tué le jeune joggeur noir Ahmaud Arbery en février 2020 dans le sud des Etats-Unis, affirmant l'avoir pris pour un cambrioleur, ont été condamnés vendredi à la prison à vie. Travis McMichael, 35 ans et auteur des coups de feu mortels, et son père Gregory McMichael, 66 ans, ont été condamnés à la perpétuité sans possibilité de libération anticipée.

Leur voisin William Bryan, 52 ans, qui a participé à la poursuite en la filmant, pourra lui espérer une libération anticipée après 30 ans de réclusion. Ils avaient été reconnus coupables de meurtre le 24 novembre dernier à Brunswick, dans l'Etat de Géorgie, après des débats marqués par la question du racisme et du droit à l'autodéfense.

Ahmaud Arbery est sorti de chez lui "pour faire un jogging et il a fini par courir pour sauver sa vie", a affirmé le juge Timothy Walmsley en prononçant vendredi la sentence dans cette ville côtière du sud-est des Etats-Unis. Le jeune homme a été "pourchassé et tué parce que les individus dans cette salle ont fait eux-mêmes la loi", a-t-il expliqué.

Il a estimé que Gregory McMichael avait incité son fils et son voisin à poursuivre le jeune homme, tout en admettant après coup ne pas être sûr qu'il s'agisse vraiment un cambrioleur. Il a aussi fustigé l'attitude de Travis McMichael qui "s'inquiète pour son bébé (resté seul à la maison, ndlr) et lui-même, alors que la victime gît sur le sol".

"Jamais douté"

La famille d'Ahmaud Arbery, qui avait réclamé une "punition maximale" pour les trois hommes, a salué ces lourdes peines. "Je savais que l'on sortirait du tribunal avec une victoire, je n'ai jamais douté", a déclaré sa mère, Wanda Cooper-Jones. Plus tôt, elle avait dit au juge Walmsley que(...)

Lire la suite sur Paris Match

VIDÉO - Décès de George Floyd - François Durpaire : "Le racisme dans la police aux États-Unis est un racisme systémique, à l’intérieur même de l’institution"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles