Trois Égyptiens arrêtés pour une vidéo tournée dans une mosquée

Trois égyptiens ont été arrêtés et placés en détention préventive après la diffusion sur les réseaux sociaux la semaine dernière de la vidéo d’un homme chantant et dansant sur de la musique électronique dans une mosquée d’un quartier populaire du Caire. La vidéo avait provoqué une vague de mécontentement parmi les internautes criant au scandale et au blasphème.

Le premier des trois hommes arrêtés est celui qui, le micro de la mosquée à la main, accompagnait en dansant une chanson de Ahmad Moza, une des stars de la musique « électro chaabi », ce rap populaire égyptien. La seconde personne arrêtée est celle qui a filmé son collègue de travail avec son téléphone portable.

Les deux hommes sont des ouvriers chargés de repeindre une mosquée de la banlieue populaire d’Al-Marg au nord-est du Caire. Le troisième homme détenu est celui qui a diffusé la vidéo sur les réseaux sociaux, a indiqué le parquet. Une vidéo jugée blasphématoire par des milliers d’internautes dans un pays où « le mépris de la religion » est un délit passible de cinq ans de prison.

Participation à un complot d’une organisation terroriste

Mais les plus lourdes peines ont été prononcées contre des opposants au pouvoir, que ce soit des Frères musulmans ou des personnes accusées de soutien à la Confrérie considérée comme organisation terroriste par la loi.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles