"Triste journée" : Christine Bravo, en deuil, annonce la mort d'un de ses fidèles compagnons

C'est une bien triste nouvelle qu'a annoncée Christine Bravo ce lundi 7 novembre 2022. La Sociétaire des Grosses Têtes a en effet révélé être en deuil, suite à la perte de l'un de ses fidèles compagnons. Il s'agit d'un oiseau : "Triste journée, mes amis. Mon oiseau bleu, si cher à mon cœur, s'est caché pour mourir. Il a choisi la discrétion d'un nid où pondaient ses copains." L'animatrice, amoureuse des animaux, avait acheté deux oiseaux de la même espèce. Dans le passé, l'un d'entre eux était déjà mort : "Au début de l'année, le premier est mort, malgré tous mes soins. Aujourd'hui, le deuxième l'a rejoint", a-t-elle écrit.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Christine Bravo (@christinebravotourdumonde)

Christine Bravo est revenue par la suite sur cette espèce qu'elle affectionne tant : "Un Gould peut vivre plus de 10 ans dans de bonnes conditions. Les miens n'ont pas passé les 2 années." Mais ce n'est pas tout, l'animatrice s'en est pris à l'enseigne Truffaut. La raison : la conseillère en vente lui aurait affirmé que les deux oiseaux achetés étaient un mâle et une femelle. Il semblerait que ce soit faux, puisque Christine Bravo affirme que ses deux oiseaux étaient des mâles.

Christine Bravo pousse un coup de gueule

L'animatrice explique : "Cet automne, les autorités ont décidé de fermer le Marché aux oiseaux de l'île de la cité, qui existait depuis 1881. La raison : le bien-être animal et les trafics". (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Brooklyn Beckham : après avoir épousé Nicola Peltz, il est prêt à construire une famille
"J'étais affolée" : l'anecdote hallucinante de Chantal Goya quand elle hébergeait Johnny Hallyday
"Un peu le moral dans les chaussettes" : traits tirés, yeux rougis... ce cliché de Sylvie Tellier qui surprend
Sylvester Stallone dévoile la raison (banale) pour laquelle sa femme Jennifer Flavin a demandé le divorce
"J'ai missionné mon compagnon" : les rares confidences de Léa Salamé sur Raphaël Glucksmann