Tristane Banon indignée par Gabriel Matzneff : "Pauvre vieux monsieur, comme vous me dégoûtez"

·1 min de lecture

Elle prend de nouveau la parole contre la pédocriminalité. Plus d'un an après les révélations de Vanessa Springora, Gabriel Matzneff répond aux accusations de pédophilie qui le visent en prenant la plume. Un règlement de comptes que Tristane Banon, engagée contre les violences sexuelles, ne supporte pas. "Pauvre vieux monsieur, comme vous me dégoûtez", s'insurge la journaliste ce mercredi 3 février sur son compte Twitter. "Votre acharnement à imposer votre pédophilie comme une histoire d’amour magnifique ne démontre qu’une chose : votre esprit supérieur a sombré dans une forme dégueulasse de sénilité !"

Sous le coup d'une enquête pour agressions sexuelles par personne ayant autorité sur un mineur de moins de 15 ans et viols (aucune mise en examen n'a encore été effectuée), Gabriel Matzneff s'apprête à publier un livre-confession titré Vanessavirus, riposte au Consentement de Vanessa Springora paru aux éditions Grasset en janvier 2020. Dans celui-ci, elle expose une relation sous emprise vécue avec l'écrivain de 36 ans son aîné... alors qu'elle n'avait que 14 ans. Une onde de choc pour le monde littéraire. D'après Léo Scheer, son ancien éditeur, l'ouvrage de Gabriel Matzneff ne pourra atteindre les étagères de librairies : les maisons d'édition se sont désolidarisées de lui à la suite des révélations de Vanessa Springora (mais aussi celle de Francesca Gee, une deuxième accusatrice). Le texte sera disponible via un système de souscription, semblable à un financement participatif, (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Bouleversante, Clara Luciani annonce une triste nouvelle à ses fans : « Protégez vos vieux »
Richard Berry : sa fille Coline bouleversée par l’affaire Duhamel
Richard Berry accusé d'inceste par sa fille Coline : qui sont ses deux autres filles Joséphine et Mila ?
Richard Berry accusé d'inceste par sa fille Coline, il dément "de toutes ses forces"
Pierre Palmade, ex-toxicomane : "Cette maladie adore que vous rechutiez"