Triple meurtre en Saône-et-Loire : l'assassin présumé connu pour violences conjugales

© AFP

L'assassin présumé de deux femmes et d'une fillette de cinq ans, dimanche en Saône-et-Loire, était connu pour un fait de violences conjugales, a indiqué mardi le procureur de Chalon-sur-Saône, Patrice Guigon. L'homme de 38 ans, qui s'est suicidé à l'issue des faits, "n'a jamais été condamné pour des faits de violences conjugales, mais il a fait l'objet de mesures alternatives aux poursuites" pour des faits de ce type le 6 octobre 2019, a déclaré Patrice Guigon lors d'une conférence de presse.

Visé par un premier signalement en 2019

Le trentenaire avait alors été entendu par les gendarmes à la suite d'un signalement de sa compagne, une des trois victimes. Elle avait à l'époque fait état d'une bousculade et de cris, mais sans vouloir porter plainte. Son compagnon avait alors dû effectuer un stage de sensibilisation aux violences conjugales. Aucune poursuite n'avait été lancée. Depuis lors, aucun autre fait de ce type n'a été porté à la connaissance des forces de l'ordre, a précisé le procureur.

Directeur d'une auto-école à Chalon-sur-Saône, l'auteur présumé avait eu une fille avec sa compagne, âgée de 5 ans au moment des faits. Mais le couple était séparé depuis fin 2021, la mère de la fillette, âgée de 33 ans, ayant quitté le domicile familial, a-t-on indiqué de même source.

Son véhicule retrouvé non loin du "pont aux suicidés"

Dimanche, le père avait la garde de sa fille, que la mère était venue rechercher en fin d'après-midi. C'est alors que le père les a probablement tuées, ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles