Publicité

Triple infanticide dans le Val-de-Marne : la maison de la mère cambriolée pendant son audition

Drame à Alfortville. Dimanche 26 novembre, un père de famille de 41 ans s’est présenté à la police pour avouer le meurtre de ses trois filles âgées de 4, 10 et 11 ans, dans un appartement à Alfortville dans le Val-de-Marne. L’individu a été interpellé et se trouve toujours en garde à vue ce lundi 27 novembre. La mère, séparée du père, a été entendue par les enquêteurs quelques heures après les aveux de son ex-conjoint. Pendant son absence, sa maison a été cambriolée.

Un lien avec le triple infanticide ?

« Le domicile de la mère des victimes a été visité cette nuit pendant son audition devant nos services », confirme le procureur de la République de Créteil Stéphane Hardouin, lors d’un point presse en présence du Dauphiné Libéré. Une enquête pour vol par effraction a été ouverte afin de déterminer entre autres « si cette intrusion présente un lien avec le retentissement de ce drame familial ». La police de Boissy-Saint-Léger est chargée des investigations.

Après les aveux du père de famille nommé Younes E. dimanche, les forces de l’ordre se sont rendues au domicile du suspect. Les agents ont retrouvé les trois jeunes victimes. L’une des aînées se trouvait sur un lit, tandis que la deuxième était allongée sur le canapé. Cette dernière présentait des plaies sur les mains « laissant penser à la saisie d'une lame » pour se défendre, précise le procureur, relayé par le Dauphiné Libéré. La troisième fillette aurait été possiblement étranglée, son visage évoquant « une notion d...


Lire la suite sur LeJDD