Triple A, double B... A quoi servent les notes financières attribuées aux États ?

Bouclier tarifaire , quoi qu'il en coûte… Le Fonds Monétaire International (FMI) appelle la France à assainir ses finances publiques. Avec une dette approchant les 3.000 milliards d'euros, le FMI craint que le déficit français ne se creuse encore en 2023. Pire, ce mercredi, le cabinet "Standard and Poor's" a annoncé, pour la première fois depuis près de deux ans un repli de l'activité en France.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

Et le cabinet américain n'est pas le seul à voir rouge pour l'Hexagone. La semaine dernière déjà, l'agence de notation Fitch envisageait de rétrograder la France d'une note d'un double A à un A simple. Une diminution de note qui pourrait affecter en vérité la confiance des investisseurs. Cette note est cruciale pour le pays, mais comment est-elle décidée ? Et comment fonctionnent ces agences de notations ?

Évaluer les capacités de remboursements

Les agences de notation sont des organismes privés au service des investisseurs qui achètent des dettes d'entreprises ou d'États sur les marchés financiers. Elles sont chargées d'évaluer les capacités de remboursement des emprunteurs, qu'il s'agisse d'entreprises, de collectivités locales ou d'États. Plus le risque de défaut de paiement est élevé, plus la note se dégrade et inversement.

La note triple A définit une bonne capacité à rembourser ses emprunts, un triple B pour une capacité moyenne et ainsi de suite jusqu'à la note D réservée aux emprunteurs en faillite. Et si ces agence...


Lire la suite sur Europe1