Triche. En Afrique du Sud, les fraudeurs aux vaccins dans le viseur

Mail & Guardian (Johannesburg)
·2 min de lecture

En Afrique du Sud, la vaccination contre le Covid-19 est pour l’instant réservée au personnel médical. Mais alors que beaucoup souhaitent être vaccinés au plus vite, des médecins fraudent le système d’enregistrement afin de faire passer leurs proches en priorité. Un scandale révélé par le Mail & Guardian.

L’histoire a fait la une du Mail & Guardian. Alors que la vaccination contre le Covid-19 a démarré mi-février en Afrique du Sud après de multiples rebondissements, des médecins sont accusés d’exploiter les failles du système afin de permettre à leur femme ou à certains employés sans contact avec les malades d’accéder au vaccin, révèle l’hebdomadaire sud-africain.

Conformément au plan de vaccination du pays, les doses actuellement disponibles sont réservées aux soignants en première ligne. Un système d’enregistrement électronique spécifique leur permet de prendre rendez-vous. Mais, moins d’un mois après le début de l’opération, des failles sont apparues dans le dispositif. Elles permettent de s’inscrire au programme en utilisant des codes réservés aux professionnels de la santé.

Une fois enregistré, à l’autre bout de la chaîne l’absence de vérification du statut des patients qui prévaut des certains établissements permet de se voir injecter les doses sans encombre. Il n’a pas fallu longtemps avant que le nom des sites concernés commence à circuler. D’après l’hebdomadaire sud-africain, le mode opératoire permettant de tromper le dispositif circule désormais par SMS. C’est ce qu’indique ainsi un message rédigé en afrikaans auquel le Mail & Guardian a eu accès :

Nous avons eu l’injection ce matin. S’il vous plaît, n’en parlez pas. Enregistrez-vous sur ce lien, avec le nom complet et indiquez ‘Universitas Hospital’ dans les options. Quand vous recevez le SMS, utilisez le lien suivant.”

Le message fournit également un numéro de coupon normalement réservé aux professionnels

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :