Tribune de Valeurs Actuelles : toute la classe politique condamne, sauf Marine Le Pen

Une tribune publiée dans le journal d'extrême-droite Valeurs Actuelles fait polémique. Elle est signée par vingt généraux à la retraite, qui appellent Emmanuel Macron à "défendre le patriotisme". "L'heure est grave, la France est en péril (...) demain, la guerre civile mettra un terme à ce chaos croissant". Derrière cette initiative se trouve l'ancien responsable du service d'ordre du Front national. "Notre démarche a un aspect sonneur de tocsin (...) la situation va à vau-l'eau" dicte Jean-Pierre Fabre-Bernadac, ancien officier de gendarmerie et signataire de la tribune. "Une vaguelette" Dans la classe politique, Marine Le Pen apporte un soutien unique à cette tribune. "Je partage leur affliction, leur constat, je pense que ces problèmes se règlent par un projet politique validé par les Français dans un cadre démocratique", déclare la femme politique. De son côté, Jean-Yves Camus, directeur de l'Observatoire des radicalités politiques, pointe du doigt "une vaguelette (...) l'Armée française est, dans son immense majorité, légaliste". La Ministre des Armées, Florence Parly, a rappelé à l'ordre les auteurs du texte. "Si, parmi les signataires il y a des militaires actifs, j'ai prévu (...) des sanctions" assure-t-elle.