TRIBUNE. « La vaisselle réemployable en restauration rapide : une fausse bonne idée »

© LODI FRANCK/SIPA

Le 3 décembre, cinq membres d’organisations de la société civile avaient appelé, dans une tribune publiée par le JDD, au respect de la loi interdisant le jetable dans les fast-foods . Dès le début de l’année 2023, la restauration rapide devra en effet remplacer les emballages jetables par des contenants réemployables. Le président de European Paper Packaging Alliance, qui représente la filière en Europe, Éric Le Lay, leur répond. Voici sa tribune : « En ce début de période hivernale, alors que nous continuons à subir de plein fouet l’impact de la guerre en Ukraine avec ses effets sur notre portefeuille et notre capacité à nous chauffer, une petite révolution se prépare pour le secteur de la restauration rapide. Dans un mois, jour pour jour, une nouvelle disposition de la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire (loi Agec) entrera en vigueur imposant d’utiliser uniquement de la vaisselle réutilisable pour la consommation sur place.

"

La loi va aboutir à l’exact inverse de l’effet recherché

"

Sans attendre le projet européen de nouveau règlement sur les emballages, cette loi va sévèrement affecter tout un pan du secteur de la restauration française, celui de la restauration rapide, mais aussi notre propre empreinte carbone. Et pas pour le mieux. Car, si l’intention est louable, la loi manque malheureusement de recul sur ses conséquences environnementales et économiques, aboutissant à l’exact inverse de l’effet recherché.

Remplacer un produit – la vaisselle actuelle à bas...


Lire la suite sur LeJDD