TRIBUNE. « Soutenons la restauration collective, accordons-lui des budgets supplémentaires »

© JEANNE ACCORSINI/SIPA

Voici leur tribune. « Depuis plus d’un an, la restauration collective, sous toutes ses formes, subit la montée des prix des matières premières, matériaux, emballages, transports, énergies, sans oublier les nécessaires hausses des salaires.  Cette inflation, qui a déjà conduit la moitié des communes à augmenter le prix des repas en cantine scolaire, est violente pour un secteur qui dispose de faibles marges de manœuvre.

Lire aussi - Hausse des prix : les cantines scolaires vont-elles devoir se mettre à la diète ?

Au-delà de la restauration scolaire, les autres formes de restaurations collectives qui concernent des populations très fragiles (hôpitaux, Ehpad , foyers …) ont, mois après mois, dégradé leurs achats au risque de mettre fin à leurs engagements auprès des producteurs, dans un contexte de flambée des coûts de production. Ces difficultés mettent à mal l’engagement des acteurs de la restauration collective dans un approvisionnement local de qualité, et une réduction des produits importés. Nous dénonçons les sacrifices engendrés par les arbitrages budgétaires, alors que plusieurs de nos filières souffrent et sont à la recherche de débouchés, comme la filière biologique, dans un contexte où l’autonomie stratégique est recherchée.

De la production agricole à la restauration, en passant par les transformateurs et les grossistes, chaque maillon subit les conséquences d’une situation conjoncturelle inédite. En fragilisant les restaurations collectives et les 21 milliards d’eu...


Lire la suite sur LeJDD