TRIBUNE. Sommet du G20 en Arabie Saoudite : "La France doit exiger la libération des militantes saoudiennes"

·1 min de lecture

A quelques jours du sommet du G20 présidé par l'Arabie Saoudite, Cécile Coudriou, présidente d'Amnesty international France, et Lina Al-Hathloul, soeur de la militante féministe emprisonnée Loujain Al-Hathloul, lance un appel au président de la République Emmanuel Macron pour exiger la libération des militantes saoudiennes, emprisonnées pour "avoir osé demander des changements". Voici leur tribune. "Les 21 et 22 novembre prochains se tiendra le sommet annuel du G20, présidé cette année par l'Arabie saoudite. Une occasion unique pour la France de demander la libération des défenseures des droits humains emprisonnées dans le royaume.

Depuis qu'elle préside le G20, l'Arabie saoudite a déployé beaucoup d'efforts et de moyens financiers pour redorer son image sur la scène internationale. Mais cette opération séduction cache une répression impitoyable exercée contre celles et ceux qui demandent des changements profonds dans le pays. 

"

Que d'hypocrisie éhontée!

"

Que d'hypocrisie éhontée! Pour inciter Etats et entreprises à investir dans le royaume, les autorités saoudiennes prônent le progrès et l'ouverture. Elles dépensent sans compter dans de vastes campagnes de communication menées par de grandes agences de publicité, notamment françaises. Sous l'impulsion du prince Mohammed Ben Salman, le royaume prétend vouloir se "transformer" et se vante en particulier de l'adoption de réformes telles que l'assouplissement de restrictions sociales et du système de tutelle masculine. Des réfo...


Lire la suite sur LeJDD