TRIBUNE. « Réinsérons les femmes dans les disciplines scientifiques »

© AFP

Voici sa tribune : « La part des femmes dans les métiers et disciplines scientifiques et numériques reste minoritaire en France. Un déséquilibre qui va croissant et se révèle handicapant pour la compétitivité de notre économie, comme pour la vitalité de notre recherche. De telles disparités témoignent de la persistance de stéréotypes fondés sur le genre malgré des figures historiques comme Marie Curie. Dans ce contexte, la nomination comme Première ministre d’­Élisabeth Borne, une femme à la formation scientifique, et la réintroduction des mathématiques dans le tronc commun d’enseignement constituent des signaux positifs qu’il faut mettre à profit pour réconcilier les femmes avec les domaines des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques (Stem).

Il y a urgence car le divorce n’a cessé de grandir ces dernières années, et il commence dès l’école. Les chiffres en témoignent : près de la moitié des filles ont abandonné les mathématiques en fin de seconde en 2021, alors qu’elles étaient jusqu’en 2018 plus de 80 % à poursuivre un enseignement de mathématiques. Résultat : leur part dans l’enseignement de spécialité mathématique en terminale est redescendue ­au-dessous du niveau de 1994 !

40 % des filles en seconde pensent qu’elles peuvent réussir en sciences dures contre 60 % des garçons, quand bien même leurs performances sont égales voire supérieures. Un rapport de l’Unesco consacré au genre démontre que les capacités d’apprentissage filles-garçons s’avère...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles