TRIBUNE. Des professeurs italiens et espagnols dénoncent le monopole de l’UEFA et de la Fifa sur le football

© REUTERS/Kai Pfaffenbach

Voici leur tribune : « Les 11 et 12 juillet, la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) a tenu une audience capitale pour le futur de la gouvernance du sport en Europe. Elle s’est penchée sur le dossier de la Super Ligue Européenne de football (« European Super League », ESL) afin de de répondre aux questions suivantes : étant donné que le droit de l’UE garantit la liberté de concurrence, qu’est-ce qui pourrait justifier que l’UEFA et la FIFA, des entités purement privées établies en Suisse, aient le «droit» de maintenir un monopole absolu sur toutes les compétitions internationales et de sanctionner lourdement tous ceux qui s’aventurent à ne fût-ce que proposer une nouvelle compétition ? Pourquoi un tel comportement serait-il admis dans le football, alors qu’il serait déclaré illégal dans tout autre secteur socio-économique ?

En tant que supporters du football européen, mais avant tout en tant que citoyens de l’Union européenne, nous cherchons à faire la lumière sur les réalités de cette affaire.

La CJUE n’est pas appelée à juger si le format de compétition initialement proposé par ESL était opportun ou non. Et rappelons-le une dernière fois : ce format était une simple proposition de départ, destinée à être débattue avec l’UEFA et donc à évoluer. La réponse agressive de l’UEFA, comprenant l’engagement de poursuites disciplinaires contre trois clubs, reflète son obsession pour la protection de son monopole, et a rendu toute discussion impossible.

"

Les monopoles ne sont ...


Lire la suite sur LeJDD