TRIBUNE. "Pourquoi Eric Dupond-Moretti a-t-il tellement peur du peuple?"

·1 min de lecture

Leur tribune : "Le Parlement s'apprête à adopter une loi qui tente de restaurer la confiance des Français dans l'institution judiciaire. Malgré quelques avancées, comme la fin des réductions de peine automatique ou le renforcement du secret professionnel des avocats, cette réforme n'est certes pas celle du grand soir. Les Français espéraient des inflexions nettes : interdiction faite aux magistrats (comme c'est le cas pour les militaires) d'adhérer à un syndicat politique, droit d'appel des victimes, construction de nouvelles places de prison, etc. L'élection présidentielle sera, nous l'espérons, l'occasion de tels débats.

Non seulement, la présente réforme n'engage pas la refonte du système judiciaire espérée de toutes parts, mais elle comporte des mesures passées sous silence qui ne peuvent qu'éloigner encore le citoyen de la Justice. Au nombre de celles-ci, figure l'instauration, partout en France, de cours criminelles départementales, déjà expérimentées dans 15 départements depuis septembre 2019. Par cette réforme, Eric Dupont-Moretti entend décharger les Cours d'assises des crimes punis de 15 à 20 ans d'emprisonnement, hors récidive. On tenterait ainsi de mettre fin aux conciliabules entre le juge, les parties et le prévenu s'entendant pour que, par exemple, un crime de viol soit jugé comme simple agression sexuelle, par le recours à la technique de la 'correctionnalisation'.

"

Tout cela n'est qu'un rideau de fumée, ce que veut le ministre, c'est écarter le peuple, en me...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles