TRIBUNE. "N'oublions pas la Biélorussie"

·1 min de lecture

Frédéric Petit, député MoDem des Français établis hors de France (Allemagne, Europe centrale et Balkans), rappelle "le courage" des Biélorusses, qui protestent depuis une centaine de jours contre les résultats de l'élection présidentielle, malgré la répression du régime de Loukachenko. Il plaide pour un engagement "de façon plus déterminée dans le soutien à nos voisins". Voici sa tribune. "Il y a cent jours, le peuple biélorusse s'est levé contre le grossier trucage des résultats de l'élection présidentielle. Il lutte depuis contre un régime qui lui ment, le menace, le frappe, l'emprisonne et le torture.

Lire aussi - Biélorussie : Contre Loukachenko, une opposition désarmée

En cent jours, les Biélorusses ont rappelé qu'ils existaient, et d'abord à eux-mêmes. Comme l'a magnifiquement déclaré dès le mois d'août Svetlana Alexievitch, Nobel de littérature : 'Les manifestants nous rendent la dignité de notre nation.' Ce mouvement porte une question plus identitaire que politique, remontée du fond de l'histoire : 'Qui sommes-nous, Biélorusses, au XXIe siècle?', question symbolisée par l'ancien drapeau blanc, rouge, blanc et le Pahonie (ce cavalier qui 'poursuit ' ses adversaires), porté avec grande fierté par les manifestants.

"

Les Biélorusses ont rappelé qu'ils existaient par leur courage, leur audace et leur panache

"

En cent jours, les Biélorusses ont rappelé qu'ils existaient par leur courage, leur audace et leur panache, leur calme, surtout, face à la violence du régime : 6 mor...


Lire la suite sur LeJDD