TRIBUNE. Nicole Le Peih et 31 députés Renaissance : « Nous devons protéger ceux qui nous nourrissent »

© Assemblée nationale

Voici leur tribune : « En mars 2020, le constat fut sans appel : alors que le monde était mis sous cloche, tous les acteurs de l’alimentation firent preuve d’une mobilisation et d’une résilience incontestables pour nourrir nos concitoyens, rappelant à tous que notre souveraineté alimentaire était un enjeu majeur et non un bien acquis.

Aujourd’hui, le conflit russo-ukrainien et sa durée réaffirment cet enjeu en nous mettant, une nouvelle fois, face à la fragilité de notre système agricole structuré sur des interdépendances mondiales. Alors que la sécheresse impacte les récoltes, cette guerre fait peser une lourde menace sur notre production agricole mais également sur la sécurité alimentaire mondiale. Les conséquences de ce conflit se font déjà sentir : en France, l’envolée des prix agricoles et de l’énergie a engendré une augmentation des coûts de production qui impactent directement le pouvoir d’achat des consommateurs. À l’échelle mondiale, on estime que le blé – aliment de base de 35 % de la population – devrait connaître des pénuries aux conséquences sociales et économiques dramatiques.

Aux risques internationaux sur notre sécurité alimentaire s’ajoute la menace d’un activisme grandissant contre notre agriculture dans nos territoires.

Cet activisme n’a jamais été aussi violent et radicalisé : intrusions illégales dans les fermes, comparaisons outrancières de l’élevage avec les heures les plus sombres de l’Histoire, agressions, violences verbales et destruction de denrées ...


Lire la suite sur LeJDD