TRIBUNE. « Ne faisons plus d’amalgame entre les Français de confession musulmane et les terroristes »

© VALERY HACHE / AFP

Alors que le procès de l'attentat de Nice est toujours en cours, Nabil Boudi, avocat représentant de parties civiles de confession musulmane, revient sur les préjugés liant la religion musulmane à la violence et appelle à cesser les amalgames entre les Français de confession musulmane et les terroristes. Voici sa tribune : « En matière de terrorisme, de quoi la religion musulmane est-elle le nom ? Pour dire les choses autrement et de façon plus frontale, l’islam appelle-t-il à la violence ? Car Lahouaiej Bouhlel [ auteur de l'attentat de Nice du 14 juillet 2016 ] a tué au nom de l’islam. Et c’est là tout le drame, voir des fanatiques agir au nom d’une religion en la dévoyant. Pour répondre à cette problématique il faut partir de la source, d’un texte, le Coran 1ere source juridique de droit divin chez les musulmans, et c’est dans ce verset que se trouve l’essentiel du message « celui qui tue un innocent est semblable à celui qui a tué toute l’humanité.»

Le 14 juillet 2016, sur la Promenade des Anglais, Lahouaiej Bouhlel a tué 86 fois l’humanité, humanité réunie dans toute sa diversité et dans toute son innocence car comment ne pas penser aux enfants venus se rassembler autour des feux d’artifice ? L’histoire récente nous a appris une chose, qui semble se répéter aujourd’hui, les États et les organisations terroristes trouvent toujours un prétexte pour commettre des actions violentes. Durant la Seconde Guerre mondiale, 50 millions de morts provoqué par des Allemands qu...


Lire la suite sur LeJDD