TRIBUNE. "Nation et Europe, écologie et croissance... La politique doit se faire 'en même temps'!"

·1 min de lecture

"Cette année de campagne présidentielle, on fête le bicentenaire de Gustave Flaubert. C'est l'occasion de fréquenter à nouveau son formidable Dictionnaire des idées reçues où il démontre inlassablement que le vrai n'est jamais simple, mais toujours 'en même temps'. Car on redoute que le spectacle préélectoral ne soit tout le contraire : un déchaînement des idées reçues, où les extrêmes bruns, rouges et les ultras verts vocifèrent sur les préoccupations légitimes des Français : souveraineté, écologie, égalité. Ces politiques ont en commun de proposer un marteau en présentant tous nos maux comme des clous : les souverainistes, en chassant l'étranger, sauraient restaurer notre sécurité et notre identité grâce à la préférence nationale ; l'extrême gauche, en tapant sur l'ennemi commun, l'argent, donnerait naissance à l'ère messianique où l'immigré et le prolétaire de souche danseraient ensemble sur les cendres du capitalisme ; et l'écologie politique, en organisant la privation et la ­décroissance, sauverait la planète malmenée par la société de consommation. Ben pardi!

Pour combattre l'absolutisme, rien de tel que de le singer. Comme le disait ­Pascal, "je n'admire point chez un homme l'excès d'une vertu si je ne vois en même temps l'excès de la vertu opposée". À l'excès de vertu patriote, verte ou égalitariste, opposons l'excès de vertu technologique.

Il va de soi que la souveraineté est aujourd'hui d'abord affaire de maîtrise technologique, comme le montre la course de vitess...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles