TRIBUNE. Martine Aubry, Carole Delga, Stéphane Troussel... 1.543 élus locaux appellent à l'union de la gauche

·1 min de lecture
© Sipa

Mi-octobre, dans ce qu'ils ont appelé le "serment de Romainville", plusieurs dizaines d'élus de gauche appelaient à un rassemblement en vue de la présidentielle. Une pression qui s'accentue : en effet, dans cette tribune, ce sont plus de 1.500 élus locaux qui disent "soutenir l'initiative d'organiser une primaire ouverte, citoyenne et populaire". "Il est encore temps d'agir, d'envisager la victoire, plutôt que d'anticiper la défaite. Nous ne voulons pas de candidatures de témoignage", écrivent-ils. Parmi les signataires, on retrouve : Martine Aubry, Carole Delga, Stéphane Troussel, Johanna Rolland, Jean-Luc Romero…

"Nous dépasser, toujours et encore. Pour servir. Nous avons su. Nous saurons. En responsabilité", a réagi sur Twitter Christiane Taubira. Il y a dix jours, la candidate socialiste Anne Hidalgo avait proposé aux candidats de gauche et écologiste de prendre part à une telle primaire.

Voici leur tribune : "Nous, élues et élus de terrain, attachés aux valeurs républicaines de la gauche écologiste et sociale, nous sommes les spectateurs d'un débat présidentiel qui s'éloigne chaque jour davantage des enjeux et des problématiques que nos habitants vivent au quotidien. Les défis sont colossaux. Le quinquennat qui s'achève a été une immense déception pour une majorité de Françaises et de Français. Ils attendent maintenant des réponses alternatives.

Hélas, depuis le début de la campagne, les sujets qui les concernent directement ne percent pas. Découvrant qu'ils ne sont pas ...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles