Publicité

TRIBUNE. Des maires de tous bords politique réclament l’encadrement de la location touristique de courte durée

Voici leur tribune. « Nous, maires de tous horizons politiques et des quatre coins du territoire, souhaitons encadrer beaucoup plus fortement l’offre de locations saisonnières de courte durée et des meublés touristiques, dont la multiplication est devenue démesurée par l’effet des plateformes numériques telles qu’Airbnb, Abritel ou Booking.

Nous soutenons l’initiative des députés Julien Bayou (EELV), Inaki Echaniz (PS), Christophe Plassard (Horizons) et du sénateur Max Brisson (LR).

Alors que 4,1 millions de personnes sont non ou mal logées, la prolifération de ces locations accentue encore la crise du logement. À travers le pays, tant dans certaines grandes villes que dans les régions touristiques, ces plateformes multiplient les offres de locations à court terme. Puisque la location saisonnière est beaucoup plus lucrative que la location de longue durée, les logements disponibles sont de plus en plus systématiquement loués aux touristes de passage, aux dépens de la population locale.

Nos territoires les plus touristiques se vident de leurs habitantes et habitants et certaines destinations ressemblent aujourd’hui à des villes ou des villages fantômes.

Cette situation est parfaitement inacceptable et nourrit un terrible cercle vicieux : l’offre immobilière se tarit chaque jour un peu plus, les loyers augmentent, éloignant toujours plus loin la majeure partie de la population de son lieu de travail, participant de sa dépendance à la voiture avec les coûts affé...


Lire la suite sur LeJDD