TRIBUNE. "Métropole de Lyon : et si on arrêtait la casse?"

·1 min de lecture

La tribune : "La Métropole de Lyon, créée par la loi MAPTAM en 2015 et présentée comme 'l'avant-garde de la métropolisation' se révèle être un colosse aux pieds d'argile, une entité désincarnée sans lien avec les territoires qui la composent, oubliant son histoire et son contrat originel. Nous, maires et élus de la Métropole de Lyon et de ses 59 communes, dénonçons le mépris de Bruno Bernard, président de la Métropole, et de son exécutif, qui est symptomatique d'une collectivité déséquilibrée, construite à l'envers, dont le modèle institutionnel incite à une gouvernance aveugle et verticale contre les communes et sans les citoyens.

Un 'modèle lyonnais', vraiment?

La Métropole de Lyon, collectivité territoriale à statut particulier unique en France, est souvent présentée par ses thuriféraires comme inéluctable, car elle serait l'incarnation institutionnelle du fait métropolitain, irrévocable et irréversible.

Pourtant, à Lyon comme ailleurs, le phénomène de métropolisation génère de dangereux déséquilibres sur le plan démocratique, territorial, social et environnemental. Il a pour conséquence directe la fragmentation des territoires entre ces pôles bien accrochés aux dynamiques de la mondialisation et de vastes étendues rurales ou périurbaines où le sentiment qui domine est celui de la relégation et de l'exclusion.

Dans ce contexte, le singulier et inabouti 'modèle lyonnais' a tout du contre-exemple : au prétexte d'une mise en adéquation du fait institutionnel avec le fait urbai...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles