TRIBUNE. "La méritocratie scolaire est une croyance plus qu'une réalité"

·1 min de lecture

"La méritocratie scolaire est une croyance plus qu'une réalité", expliquent Florence Rizzo, cofondatrice de SynLab, Céline Darnon, chercheuse en psychologie sociale à l'université Clermont-Auvergne, François Dubet, sociologue, et Sébastien Goudeau, chercheure en psychologie sociale à l'université Paris-Descartes. Ils plaident pour "le développement de pratiques pédagogiques génératrices de plus d'équité". Voici leur tribune : "La tradition française attribue un rôle clé à l'école dans la mobilité sociale. Pourtant, les enquêtes Pisa de ces dernières années rappellent que la France est l'un des pays les plus inégalitaires de la zone OCDE : le poids de l'origine sociale pèse davantage qu'ailleurs sur les résultats scolaires. Comment réduire cette fracture?

Pour creuser cette question, l'association SynLab a conduit en juin une grande enquête auprès de 826 enseignants. L'objectif était d'examiner le lien entre les croyances des enseignants et leurs pratiques pédagogiques liées à la réussite scolaire. Les résultats de l'enquête montrent que plus les enseignants croient en la méritocratie scolaire (c'est-à-dire plus ils pensent que des affirmations telles qu'"à l'école, quand on veut, on peut" correspondent à la réalité), plus ils engendrent un climat de "performance" en classe (comparaison entre élèves, mise en avant des bons éléments, sanctions, pratiques compétitives…) et moins ils favorisent un climat de "maîtrise" (valorisation des progrès, présentation de l'erreur comme un...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles