TRIBUNE. Mélissa Camara, Sandrine Rousseau, Alain Coulombel : « L'écologie a besoin d'un parti de résistance »

© ISA HARSIN/SIPA

Voici leur tribune : « Ces dernières semaines, en France, en Grande Bretagne, aux Pays-Bas, ou encore en Allemagne, de jeunes activistes écologistes ont multiplié des actions de désobéissance civile non-violente visant à exiger l’arrêt de l'exploitation des énergies fossiles et des mesures d’investissement à la hauteur des enjeux climatiques et sociaux.

De Dernière Rénovation à XR, de Just Stop Oil à Scientist Rebellion ou aux collectifs informels qui dégonflent les pneus des SUV, un vent de révolte souffle face à l’inaction criminelle des pouvoirs publics, comme des principaux acteurs économiques.

"

Ces jeunes activistes sortent la société de sa torpeur, empêchent l'indifférence, et rappellent l'urgence d'agir

"

Alors que la situation écologique mondiale s’aggrave, que les effondrements s’accélèrent, que plus personne ne croit possible notre capacité de limiter le réchauffement climatique à 1,5°C, que rien ne semble ralentir la prédation du capitalisme sur les ressources fossiles et les matières premières, l’engagement de ces jeunes activistes est salutaire. Ils sortent la société de sa torpeur, empêchent l'indifférence, et rappellent l'urgence d'agir.

Europe Écologie-Les Verts se doit de les soutenir. Leur combat pour une Terre habitable est le nôtre, comme l’est la lutte contre les méga-bassines ou les retenues collinaires dans les Alpes, contre l’enfouissement des déchets nucléaires ou la destruction  des forêts. Toutes ces luttes, dans leur diversité, nous disent aujour...


Lire la suite sur LeJDD