TRIBUNE. Loi climat : "Les députés sont bâillonnés!"

·1 min de lecture

"Pour le président de la République, l'objectif essentiel du projet de loi 'portant lutte contre le dérèglement climatique et renforcement de la résilience face à ses effets', dite loi climat, est d'entretenir une longue séquence écologique dont il espère sortir 'verdi' au moment de l'élection présidentielle de 2022. Mais, pour assurer le succès de cette opération de communication au profit d'Emmanuel Macron, le parti pris du gouvernement a été de s'appuyer sur la presque totalité des propositions de la Convention citoyenne pour le climat, et de les traduire rapidement sans grande considération des réalités territoriales, ni de leurs ambitions. 

Et comme une telle orientation ne pouvait se satisfaire de contradictions, il fallait donc enjamber l'Assemblée Nationale dont la mission est de faire la loi, en s'appuyant sur une majorité complice, et à l'appui de manœuvres dilatoires. L'organisation d'un véritable déni de démocratie!

Premier étage de cette censure, près du tiers des amendements présentés par les députés ont été déclarés irrecevables! Du jamais vu!

D'ailleurs, la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, avait prévenu quand, le 25 février dernier, elle déclarait à la presse 'qu'elle n'accepterait aucun amendement qui baisserait l'ambition de la loi'. 

Mais, en réalité, c'est un très grand nombre d'amendements qui voulaient préciser le texte proposé par le gouvernement, ou l'enrichir, qui ont été ainsi balayés avant le début des travaux de la Commission s...


Lire la suite sur LeJDD