Publicité

Tribune de "Libération" contre Sylvain Tesson : Rachida Dati apporte son soutien à l’écrivain

Après Bruno Le Maire, Sylvain Tesson compte un deuxième soutien au gouvernement. Dimanche, la ministre de la Culture Rachida Dati a apporté son soutien à l’écrivain et aventurier, accusé d’être « une icône réactionnaire » par plus d’un millier de personnalités du monde de la culture opposées à sa nomination en tant que parrain du Printemps des poètes, qui se déroulera en mars prochain.

La nouvelle ministre a salué un écrivain qui a le « désir de partager avec tous l’amour des mots ». « Je suis heureuse que le Printemps des poètes célèbres partout en France cette vision de la poésie ouverte, libre et populaire », a indiqué sur le réseau X (ex-Twitter) la maire du 7e arrondissement de Paris. Lancé par l’ex-ministre de la Culture Jack Lang, le Printemps des poètes se déroulera du 9 au 25 mars prochain.

Des accointances avec l’extrême droite ?

La nomination du prix Renaudot en 2019 a suscité un tollé dans une partie du milieu culturel. Dans une tribune publiée cette semaine dans le journal Libération, 1 200 auteurs et poètes se sont opposés à sa venue, invoquant ses affinités avec « l’extrême droite littéraire ». En cause, des préfaces de l’écrivain Jean Raspail, un royaliste et catholique traditionnaliste qui se dépeignait comme un « ultraréactionnaire ». Selon eux, Sylvain Tesson représente une « icône réactionnaire ».

À lire aussi Sylvain Tesson au JDD : « Il faut renouer avec l’esprit d’enfance »

À la suite de cette tribune, de nombreuses personnalités poli...


Lire la suite sur LeJDD