TRIBUNE. La "déclaration d'amour" de Christophe Castaner aux journalistes

·1 min de lecture

Dans cette tribune, le président des députés La République en marche, Christophe Castaner (avec Alice Thourot et Jean-Michel Fauvergue, rapporteurs de la proposition de loi pour une sécurité globale, Yaël Braun-Pivet, présidente de la commission des lois, et Bruno Studer, président de la commission des affaires culturelles et de l'éducation) prend à nouveau la défense de l'article 24 de la proposition de loi sur la sécurité globale, qu'il estime "désormais d'une clarté limpide : la liberté de la presse est entièrement préservée, le droit d'informer consacré". Dans cette "déclaration d'amour" aux journalistes, l'ancien ministre de l'Intérieur regrette les "caricatures" et "mots qui ont créé la confusion". Et assure : "chers journalistes, […] nous continuerons à défendre votre liberté d'écrire, de produire et de nous égratigner".

"Chers journalistes,

Nous venons de vivre une semaine pleine de malentendus, d'incompréhensions, de craintes parfois. Une semaine qui nous pousse à vous écrire pour une déclaration d'amour peu usuelle.

Vous nous connaissez, responsables de la majorité, et vous n'avez pas toujours été tendres avec nous. Mais comment vous en vouloir ? C'est votre rôle d'informer, de critiquer, de commenter. Nous avons parfois eu des différends, c'est vrai. Mais il est hors de question pour nous comme pour quiconque de s'immiscer dans vos salles de rédaction, dans vos reportages ou sur vos réseaux sociaux. Tout comme il n'est pas question de vous demander de vous ac...


Lire la suite sur LeJDD