TRIBUNE. L'avocat Pierre-Olivier Sur sur l'Affaire Duhamel : "Le danger des antiprocès"

·1 min de lecture

Voici la tribune de l'avocat Pierre-Olivier Sur sur l'affaire Duhamel : "La loi du silence a enfin été transgressée. Alors la part d'ombre des secrets est dévoilée. Et c'est reconstructeur, donc c'est bien. Même si c'est affreusement douloureux. Car ce qui était jusqu'alors un 'cercle de famille' honorable, intouchable, même sacré, devient un théâtre public de honte et de ressentiment. Ainsi l'exercice de catharsis ressemble-t-il à un effondrement : pour ceux qui racontent, pour ceux qui sont désignés, et, peut-être pire, pour ceux qui ont fermé les yeux.

Au-delà du cercle de famille, voici qu'un 'deuxième cercle' va se désintégrer. Les amis, les collègues, les avocats, tour à tour pointés du doigt. C'est à nouveau une honte diffuse qui engage voire qui accuse. Nous sommes tous concernés! Savions-nous? Devions-nous dénoncer? Allons-nous lui (ou leur) conserver notre amitié? Et tandis que nous nous posons ces questions dérangeantes, qui renvoient à une culpabilité personnelle sur notre positionnement (passif) concernant l'un des interdits fondamentaux, nous évaluons la permissivité post-soixante-huitarde qui interdisait d'interdire.

"

Comment dans notre pays, la France, qui défend la liberté de penser et d'écrire et de dessiner, en est-on arrivé là?

"

Puis un 'troisième cercle' va céder : celui du pouvoir et des réseaux. Mais pourquoi démissionnent-ils? Eux n'ont pas eu de comportements sexuels scandaleux! Peut-être leur a-t-on désigné tel ou tel, qui aurait franchi la ligne de...


Lire la suite sur LeJDD