TRIBUNE. « La lavande provençale est en danger », l'appel de 100 sénateurs

© AFP

Voici leur tribune : « Incarnation d’un fort patrimoine culturel, de Giono à Pagnol, la lavande provençale est un symbole du tissu agricole national, la parfaite incarnation d’un savoir-faire ancestral, marqueur d’une identité paysanne qui doit être préservée.

Sa culture, et plus généralement toute la filière des plantes à parfum, aromatiques et médicinales, est aujourd’hui menacée. Ce danger immédiat provient de la prochaine révision de la réglementation européenne relative aux produits chimiques, et plus précisément aux règlements REACH et CLP. En clair, pour l’Union européenne, la lavande n’est pas un produit agricole artisanal mais un produit chimique dont la toxicité doit être évaluée, notamment pour les effets perturbateurs endocriniens. L’objectif de cette nouvelle réglementation, qui concerne autant les substances issues de la pétrochimie que les huiles essentielles, est légitime : il s’agit de protéger les consommateurs européens en se fondant sur le principe consistant à tester un produit avant de le commercialiser.

Nous défendons la filière des huiles essentielles et appelons le gouvernement français à négocier impérativement des adaptations réglementaires, au risque d’une fragilisation de tout un pan de notre héritage agricole dont les origines remontent à la Rome antique.

À titre d’illustration, l’obligation de tester chacune des 600 molécules d’une huile essentielle est inapplicable et inopportune. La nature des tests doit prendre en compte les spécificités chim...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles