TRIBUNE. L'appel de Christophe Deloire de RSF pour "réconcilier l'évolution des technologies et la démocratie"

·1 min de lecture

La 4e édition du Forum de Paris sur la paix, à la fin de cette semaine, était l'occasion d'avancer sur la construction d'un "espace numérique démocratique". Alors que se profile le sommet pour la démocratie organisé par Joe Biden les 9 et 10 décembre, une accélération des travaux engagés est essentielle. Les générations futures tireront peut-être des bienfaits merveilleux des évolutions technologiques. Mais aujourd'hui, le fonctionnement des plateformes numériques et des réseaux sociaux est destructeur pour les démocraties. Ce ne sont plus les principes démocratiques qui prévalent dans l'organisation de l'espace public, mais une logique marchande. L'organisation d'Internet donne d'ailleurs un avantage concurrentiel aux régimes dictatoriaux et autoritaires.

Nous avons lancé une contre-offensive en 2018, avec le soutien d'Emmanuel Macron et de 11 autres chefs d'État et de gouvernement. Un cadre existe désormais pour réconcilier l'évolution des technologies et la démocratie : le Partenariat pour l'information et la démocratie. Ce texte intergouvernemental est un engagement de 43 États pour imposer des garanties démocratiques dans l'espace de l'information et de la communication. Une expérience originale de "multilatéralisme des démocraties".

"

Nous avons les moyens de conjurer la perte de contrôle technologique

"

Nous avons créé le Forum sur l'information et la démocratie pour articuler le travail de la société civile et des gouvernements. Il a mis sur la table 250 recommandation...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles