TRIBUNE. "L'urgence environnementale exige un changement radical du monde agricole" : 89 associations appellent à une marche le 18 mai

franceinfo
Des associations comme Combat Monsanto, Nous voulons des Coquelicots et Générations futures appellent à manifester contre "le système agro-industriel et les multinationales de l’agrochimie".

Elles dénoncent "un modèle agricole qui va dans le mur". Quatre-vingt-neuf associations, parmi lesquelles Combat Monsanto, Nous voulons des coquelicots, Greenpeace, WWF, France nature environnement, Réseau action climat et Générations futures, appellent à marcher, samedi 18 mai, contre "le monde de Monsanto/Bayer et pour une agriculture locale qui protège la biodiversité". Elles expliquent pourquoi dans cette tribune et s'expriment ici librement.

Le 18 mai 2019, pour la septième année consécutive, des citoyens du monde entier se rassembleront dans des dizaines de villes (dont plus de 30 en France) pour des marches et des actions non violentes. Nous manifesterons contre le système agro-industriel et les multinationales de l'agrochimie, qui sont responsables de l'empoisonnement de la planète et de ses habitants actuels et futurs.

La marche mondiale contre Monsanto/Bayer est l'occasion de dénoncer un modèle agricole qui va dans le mur. L'agriculture intensive et industrialisée est dépendante à la fois de semences génétiquement modifiées (OGM) et de produits de synthèse dont nous ne voulons pas : pesticides et engrais qui tuent la biodiversité. Elle est sous la coupe de multinationales (Monsanto/Bayer, Syngenta, BASF, Dow Chemical, DuPont, ChemChina, Limagrain...) qui s'approprient ou tuent le vivant.

Interdisons les pesticides de synthèse

Tous les habitants sont touchés par les (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi